Quand penser à remplacer les fenêtres en bois ?

Beaucoup de fenêtres en bois assure toujours la protection de la majorité de nos foyers. Le matériau bois est apprécié pour son esthétisme rustique et également pour sa qualité d’isolant naturel. Son point faible est sa dégradation relativement accélérée quand il est utilisé pour les menuiseries extérieures malgré les traitements préalables et l’entretien régulier. Il y a toujours un moment où le remplacement des fenêtres en bois est nécessaire, quand y penser ?

Anticiper le remplacement de vos fenêtres en bois

Pour vous préparer financièrement et techniquement au remplacement de vos fenêtres en bois, il vaut mieux y penser à l’avance. Le meilleur point de départ est la date du chantier et de l’installation de vos menuiseries. La durée de vie des menuiseries en bois tourne aux alentours de 15 ans, par contre c’est très relatif. Il est judicieux de prendre également le temps de fabrication des fenêtres, l’âge réel du bois et surtout son exposition.

D’une manière générale, il faut songer et se préparer au remplacement des fenêtres en bois 10 à 12 ans après leur installation. A ce moment-là, vos fenêtres sont encore bien en place et semblent ne pas avoir de détérioration, mais cela ne tardera pas à venir. Vous remarquerez sûrement les premiers indices au fil du prochain entretien de vos menuiseries. Et là, vous êtes déjà prêt.

Les indications directes d’une fenêtre en bois détériorée

Les signes les plus alarmants sont toujours les détériorations physiques du bois de la fenêtre. Cela peut se manifester par l’aspect extérieur de la surface du bois, mais aussi par des dégradations plus importantes comme des liens qui se rompent ou encore des éléments qui ne tiennent plus en place. C’est le fruit de la dilatation et rétrécissement répétés du bois. Au vu de ces anomalies, vous devez penser sérieusement au remplacement ou du moins à panser les failles.

En cas de signes avérés de putréfaction du bois, une fenêtre en bois peut se trouver fortement détruite. C’est dangereux pour la sécurité, sans parler de l’esthétique dégradée de votre maison. Il n’y a pas d’autre choix que de remplacer la fenêtre quand le bois est pourri. Il peut s’agir du châssis de la fenêtre ou dans des situations plus graves, toute l’huisserie. Dans ces de figure, même l’isolation de la maison est compromise. C’est le moment de faire appel à un professionnel.

Les mesures à prendre pour remplacer des fenêtres en bois

Les fenêtres sont des ouvertures importantes qu’il est fortement conseillé de confier leur remplacement à un expert. C’est un exercice qui occasionne de travaux relativement lourds d’autant plus que s’il s’agit de tout remplacer et les fenêtres et leur bâti. L’expert sera plus à même de vous orienter vers des fenêtres de remplacement plus adéquates et répondant plus aux besoins actuels.

Pour le remplacement, il serait sûrement plus judicieux d’opter pour des fenêtres fabriquées avec d’autres matériaux plus durables et qui nécessitent moins d’entretien comme l’aluminium ou le PVC. Ce choix apportera une touche de modernité à l’ancienne maison. Si vous êtes de ceux qui ne peuvent pas se passer du bois, les fenêtres à matériaux mixtes bois-alu ou bois-PVC commencent également à être plus accessibles. Ainsi, vous aurez le meilleur de deux mondes.

La performance thermique d’une fenêtre en bois

La performance thermique d’une fenêtre en bois

Le choix d’une fenêtre, cette menuiserie indispensable d’une maison, ne doit uniquement pas se faire selon son esthétique. En plus d’embellir une habitation, elle doit être solide et performante en matière d’isolation. Bien évidemment, une fenêtre doit bénéficier d’une bonne performance thermique afin d’optimiser l’isolation de la pièce. Pour cela, le choix du matériau joue un grand rôle. Parmi les matériaux à excellente performance thermique se trouve le bois.

Le coefficient thermique d’une fenêtre, c’est quoi ?

À titre de rappel, une fenêtre mal isolée fait office de réelles déperditions thermiques. De ce fait, une haute consommation énergétique a lieu, ce qui va provoquer la montée de votre facture énergétique. Aussi, la malisolation d’une fenêtre réduit le confort thermique dans votre logement. Voilà pourquoi il reste important de toujours calculer le coefficient thermique de la fenêtre. Ce dernier vous sert pour évaluer la performance thermique de la menuiserie. Exprimé en W/M²K, ce coefficient de transmission thermique reste un critère à prendre en compte lors du choix de la fenêtre. Il y a aussi le coefficient thermique Ug qui définit la performance thermique des différents vitrages. Il est à noter que plus ce coefficient est minime, meilleure sera l’isolation de la fenêtre.

Quelle est la performance thermique d’une fenêtre en bois ?

Si le bois ne cesse de séduire de plus en plus de ménages pour la conception de fenêtre, c’est grâce à sa grande capacité d’isolation. Ce matériau permet d’offrir d’environnement chaleureux. Il est connu pour optimiser de nature la performance en isolation de la fenêtre. Il s’agit bien évidemment d’un matériau isolant par excellence. Il est à noter que le coefficient d’isolation thermique du bois se trouve à inférieur ou égal à 1,6W/m²K. Pour profiter d’une bonne isolation, il est préférable de privilégier les bois à coefficient de transmission thermique bas.

Notre conseil : outre le cadre en bois d’une fenêtre, le choix du vitrage joue un rôle important dans la performance thermique de la menuiserie. Pour cela, oubliez les modèles à simple vitrage et préférez ceux à double ou triple vitrage.

Bonus : les avantages d’une fenêtre en bois

Outre le fait que le bois bénéficie d’une performance d’isolation intéressante, il dispose plein d’atout. Ce matériau séduit par son charme ainsi que sa convivialité. En effet, de par de sa nature, le bois permet de créer une ambiance chaleureuse dans votre maison. En outre, une fenêtre en bois saura séduire de nombreux foyers grâce à son design. D’autant plus, ce matériau peut sans soucis accueillir de la peinture. Peindre le bois est bien évidemment un excellent moyen d’allonger sa durée de vie. En plus de cela, de nombreuses essences peuvent être utilisées pour la fabrication de fenêtre. Sachez que certaines essences disposent d’une solidité et résistance comparables à celles du métal.

Les critères de choix d’une fenêtre en aluminium

Les critères de choix d’une fenêtre en aluminium

La fenêtre en aluminium propose un grand nombre d’avantages. Elle est à la fois robuste, esthétique et performante. C’est pourquoi elle a autant de succès sur le marché depuis quelques années. Cependant, il existe encore des critères à prendre en compte si l’on souhaite trouver la menuiserie idéale selon nos besoins.

Les nombreux avantages d’une fenêtre en aluminium

Le châssis en aluminium est particulièrement avantageux. En effet, ce matériau possède un grand nombre d’atouts incomparables. Il est notamment robuste et léger, parfaitement adapté à ce genre de structure. Une fenêtre en alu est donc pratique et assez solide pour résister aux effractions. Outre sa robustesse, cette menuiserie possède également une grande résistance aux intempéries. Cette caractéristique confère au châssis une grande durée de vie. De plus, contrairement à la fenêtre en bois, celle en aluminium ne demande que très peu d’entretien. Côté esthétique, elle est idéale pour parer un bâtiment avec son design épuré. Et grâce au rupteur de pont thermique, la performance d’isolation d’une fenêtre en alu permet de profiter d’une économie d’énergie considérable et d’un confort optimal dans une habitation.

Les critères à prendre en compte pour bien choisir une fenêtre en aluminium

À la différence d’un châssis en PVC, le châssis en aluminium est adapté pour une construction de grande dimension. Le premier critère à prendre en compte est la taille de la fenêtre. Pour cela, il existe des modèles standards sur le marché. Mais l’avantage avec ce matériau c’est qu’il est possible de faire des commandes sur mesure selon les besoins.

Ensuite, un point très important, la présence d’un rupteur de pont thermique. Il est recommandé de choisir uniquement une fenêtre en aluminium doté de ce dispositif pour renforcer sa performance d’isolation thermique et phonique. En effet, l’aluminium est moins isolant puisqu’il s’agit d’un matériau conducteur.

Pour bien choisir une fenêtre en alu, il faut également penser au type d’ouverture. Tout dépend du goût de tout un chacun. Il est possible d’opter entre plusieurs types de fenêtre. Pour profiter d’une bonne aération et d’un bon éclairage, il y a l’ouverture battante. Pour plus de sécurité, on peut choisir la fenêtre oscillo-battante. Mais le plus souvent, on retrouve des fenêtres en aluminium coulissantes, plus pratiques et plus esthétiques.

Un critère qu’il ne faut surtout pas négliger, le type de vitrage. En effet, ce dernier joue également un rôle très important au niveau de l’isolation thermique et acoustique. Le choix du vitrage dépend notamment du climat de la région ou de l’orientation de la fenêtre. Par exemple, pour les pièces qui ont besoin d’une bonne isolation, le triple vitrage sera le meilleur choix tandis que le double vitrage fera parfaitement l’affaire pour les autres parties de la maison.

Enfin, il est aussi conseillé de bien choisir le fabricant. Effectivement, l’expérience et le savoir-faire de l’artisan menuisier peuvent faire toute la différence. Il est donc préférable de faire les achats dans une menuiserie spécialisée dans ce domaine et dont la réputation n’est plus à faire. Ainsi, on peut être sûr d’investir dans des produits de qualité.